Écrire une première histoire Enregistrer au format PDF

Licence Creative Common by SA
mardi 16 août 2016 par matthius

Pour écrire une histoire au départ on écrit ou se dit un scénario, ou bien on écrit sur une feuille blanche ce qui passe par la tête. Écrire sur papier permet de rendre l’histoire logique. Il ne doit pas y avoir d’éléments incompréhensibles : les fautes de sens.

Votre histoire doit être comprise. Utiliser une description du lieu ou de l’époque pour aller vers les personnages de l’histoire permet petit à petit d’introduire la situation. Ensuite le scénario devient son histoire en ajoutant des éléments de son vécu qui peuvent être imaginés, ou bien des émotions ressenties lorsqu’on écrit.

Chaque nouveau personnage est décrit psychologiquement ou mieux physiquement avant qu’il y ait ensuite de l’action. On ne décrit jamais assez ses personnages car on croit les connaître. Il faut donc décrire comment on les perçoit.

Attention cependant à trouver les preuves de son imagination dans du vécu. Celles-ci doivent être réalistes. On peut ajouter d’autres éléments en cherchant les fautes de sens. Les fautes de sens marquent notre manque de compréhension de nous ou des autres. Si on comprend mal ce qu’on lit il faut retravailler ces fautes de sens.

Les meilleures histoires montrent du suspense quand on les lit. Les histoires les plus lues sont drôles et touchantes. Les plus beaux textes utilisent les talents de l’auteur ne représentant au lecteur que du rythme au départ. La phrase longue donne une explication ou un temps long. La phrase courte donne de la rapidité ou une simplicité dans la compréhension.

Il existe la même démarche avec les mots. Un mot long dans une phrase courte peut ajouter de l’humour ou de la surprise. Beaucoup de mots courts permettent de créer un dialogue familier avec des mots courants.

L’auteur analyse ensuite ce qu’il a écrit. Il distingue son émotion en écrivant et cela le renforce. Cela lui permet ensuite de jouer avec le lecteur.

En s’ouvrant aux autres il évolue et devient à chaque fois de plus en plus lisible à force de se comprendre. La fin de l’histoire met fin au suspense. Si le lecteur n’est pas surpris il peut être déçu s’il n’apprend rien de plus. Quelque chose d’étonnant ou une découverte permettent d’écrire la fin.

Mes notes

Écrire une histoire à partir de votre vécu...


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 12759

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS3 Écrire une Histoire

Creative Commons License