Manque de vocabulaire Enregistrer au format PDF

Licence Creative Common by SA
mardi 16 août 2016 par matthius

Si on manque de vocabulaire le plus important est de réussir avec ce qu’on connaît. Les mots difficiles s’apprennent au fur et à mesure. On s’en approprie plus facilement certains que d’autres car ils parlent. Il y a une raison à cela.

Les œuvres les plus distribuées sont celles qui parlent à tous. Ne vous en faites pas même les intellectuels déforment des mots rares. Un mot peu usité doit être compréhensible dans le contexte pour lequel il est utilisé. Il est préférable de ne pas mettre trop de mots rares trop proches dans un paragraphe.

Écrire avec des mots simples c’est écrire en général proche du lecteur intermittent, du lecteur enfant ou adolescent. On écrit alors souvent des phrases courtes. Écrire des mots simples est plus lisible avec des dialogues.

Pour l’écriture de roman ou d’une œuvre définie il est possible de Trouver un partenaire complémentaire.

Ceux qui ont un vocabulaire peu étayé font de l’improvisation, de la poésie, des articles qui parlent au lecteur intermittent. Définir ce qu’on comprend de ce qu’on apprend dès que le mot paraît étrange permet d’afficher un point de vue, un avis. Le lecteur qui lit peu aime les avis et les explications.

Mes notes

Écrire un texte uniquement avec des mots courants. Le faire lire à quelqu’un qui lit peu.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 12759

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSS2 Écrire

Creative Commons License